EXPO 2005 AICHI

Catégorie
Exposition internationale enregistrée

Dates
25/03/2005 - 25/09/2005

Thème
Sagesse de la nature

Désignation Officielle
EXPO 2005, Aichi, Japan

Superficie (ha)
173

Visiteurs
22 049 544

Participants (Pays)
121


 

L’élection du pays hôte de l’Expo 2005 eut lieu lors de la 121e session de l’Assemblée Générale du BIE, le 17 juin 1997. La candidature du Japon pour la préfecture d’Aichi fut choisie et son projet formellement reconnu lors de l’Assemblée Générale du BIE, le 15 décembre 2000. L’Exposition 2005, organisée sur le thème « la Sagesse de la Nature », se déroula du 25 mars au 25 septembre 2005 et accueillit quelques 22,05 millions de visiteurs, surpassant largement les 15 millions initialement prévus.

La Sagesse de la Nature

L’Exposition 2005 s’inscrivait dans le contexte des enjeux et engagements du Protocole de Kyoto de 1997 qui avait pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Son thème, « la Sagesse de la Nature », s’articulait autour de trois sous-thèmes :

  • La Nature, inépuisable matrice
  • La Qualité de vie
  • La Mise en valeur des éco-communautés

« La Sagesse de la Nature » faisait écho et incarnait les résolutions adoptées par l’Assemblée Générale du BIE de 1994, qui prévoyaient notamment que les Expositions du XXIe siècle aient un thème reflétant « l’importance primordiale pour l’Humanité du respect de la Nature et de l’Environnement. »

Un site au cœur des collines de Nagoya

Initialement envisagé dans la municipalité de Seto au sein de la forêt Kaisha, le site original ne fut finalement pas retenu du fait de l’impact que les constructions auraient pu avoir sur l’environnement et notamment la faune locale. L’Expo 2005 Aichi eut finalement lieu sur un site de 173 hectares dans les collines orientales de Nagoya.

Conçu et construit dans le respect de la « Sagesse de la Nature », le site qui fit l’objet d’une évaluation environnementale approfondie, intégrait des forêts et des étangs existants et fut développé au sein de deux zones, Nagakute et Seto, afin de réduire l'impact global de l'environnement bâti. Une promenade circulaire de 2,6 kilomètres de long sur 21 mètres de large située à 14 mètres au-dessus du sol, le “Global Loop” (Boucle du Monde), en était un des éléments phares et permettait notamment de réduire l’empreinte au sol tout en facilitant les déplacements des visiteurs.

Des innovations au service d’un développement durable

L’ensemble des opérations de construction et de management du site reposait sur le principe des 3Rs : Réduire, Réutiliser, Recycler. Diverses technologies de pointe au service du développement durable furent utilisées, tels qu’un système de transport multimodal intelligent (IMTS) au sein de l’aire de Nagakute, et un bus hybride à pile à combustible reliant l’aire de Nagakute et l’aire de Seto. De l’immense écran à projection laser, en passant par toutes sortes de robots capables de parler plusieurs langues, de nettoyer ou de surveiller le site, de divertir, de tenir compagnie aux plus anciens et de jouer de la musique en allant jusqu’à des systèmes de production solaire autonome, toutes les innovations présentées visaient à améliorer la qualité de vie dans le respect de l’environnement.

Symphonie interculturelle

Cent-vingt-et-un pays et quatre organisations internationales participèrent à l’Expo 2005 Aichi et y présentèrent leurs perspectives et interprétations du thème.

L’aire de Nagakute mettait à l’honneur d’une part, le rôle du Japon et la culture japonaise en matière de développement et de rayonnement technologique et d’autre part, l’interprétation du thème par les participants au sein des pavillons internationaux et des pavillons des organisations internationales répartis dans six Global Commons. Les pavillons des entreprises, également présents dans cette zone, mettaient quant à eux en lumière leurs technologies développées dans le respect de l’environnement et œuvrant à améliorer la qualité de vie de individus.

Dédiée à la culture Satoyama, une forme de vie en harmonie avec la nature selon la tradition japonaise, l’aire de Seto symbolisait la concrétisation du thème « La Sagesse de la Nature ». Les pavillons de cette zone y mettaient alors davantage l’accent sur la relation et l'interaction entre l'Homme et la Nature et entre les Hommes entre eux.

Des initiatives au service de la Nature

Afin de promouvoir un comportement environnemental responsable auprès des visiteurs et plus généralement des citoyens, l’Expo 2005 Aichi mit en place des initiatives citoyennes telles que le recyclage sur le site (selon 9 catégories de déchets) ou encore l’Eco Money, une monnaie virtuelle liée à des actions entreprises sur site et hors site. L’Eco Money œuvrait notamment à la réduction de l'utilisation de sacs plastiques et à la promotion des transports publics, afin de contribuer à la prévention du réchauffement climatique et au développement d'une société de recyclage. Les citoyens pouvaient par leurs actions, gagner des points Eco Money qui pouvaient être échangés contre des réductions ou des produits ou être investis dans des projets de reboisement. Les points étaient consignés au sein de puces intégrées aux billets d’entrée pour l’Expo 2005 Aichi et étaient consultables sur téléphone portable ou ordinateur connecté.

Pour « montrer l’origine de la relation entre l’Homme et la Nature » et rappeler clairement la véritable signification du réchauffement de la planète, l’Expo 2005 Aichi entreprit également un projet d’excavation et d’exposition d’un mammouth de Sibérie, dit “Mammouth de Yukagir”. La tête, la jambe avant gauche, l'ossature du Mammouth de Yukagir et les autres pièces découvertes en Sibérie furent alors présentées dans une salle d'exposition réfrigérée au sein du site, à proximité de la Global House (Maison du monde).

La présence et les présentations d’une trentaine d’Organisations non gouvernementales ainsi que celles de plus de 230 groupes de citoyens encourageaient également les comportements éco-responsables.

Les sondages réalisés lors de l’Exposition indiquaient que le comportement des personnes ayant visité l’Expo 2005 Aichi avait radicalement changé après leur visite : la proportion de ceux ayant déclaré qu’ils s’efforçaient de faire des économies d’énergie chez eux comme sur leur lieu de travail étant passée de 64,2% à 97,1%. En outre, la proportion des personnes tendant à réutiliser ou à recycler davantage avait augmenté de 80,1% à 97,5%.

Le Legs

Après l’Exposition, une grande partie de la zone de Nagakute est devenue dès Juillet 2006, le Parc Moricoro (du nom des deux mascottes de l'Expo 2005, Morizo et Kikkoro), toujours accessible grâce au train LINIMO, le premier train à moteur linéaire commercialement en service. Dans ce parc fut préservée la maison de Satsuki et Mei, les deux protagonistes du film d'animation « Mon voisin Totoro » et, selon un accord signé en 2019, doit s’y développer un Parc thématique des Studios Ghibli, dont l’ouverture est prévue en 2022.

Dans la zone de Seto s'est ouvert en Septembre 2006, le Aichi Kaisho Forest Center (Centre de la forêt Kaisho) au sein de l'ancien Pavillon Seto. Le centre a été créé pour préserver la forêt Kaisho et créer un lieu de rassemblement pour l'enseignement. Un musée dédié à l'Expo 2005 Aichi, une piscine intérieure et une patinoire ont également ouvert en Mars 2007.