« Concevoir la Société du Futur », au centre des discussions du colloque pour la candidature du Japon

Hier, le Japon a organisé à Paris un « Colloque International de co-création pour les Objectifs de Développement Durable de l’ONU » dans le cadre de sa candidature à l’organisation de l’Exposition Universelle 2025.

Ce colloque avait pour objectif de permettre aux Délégués des États Membres du BIE d’échanger sur le thème proposé par le Japon pour l’Exposition Universelle 2025 à Osaka : « Concevoir le Futur, Imaginer Notre Vie de Demain ».

Vicente G. Loscertales, Secrétaire Général du BIE

Dans son discours d’ouverture, le Secrétaire Général du Bureau International des Expositions (BIE), Vicente G. Loscertales, a souligné le rôle des Expositions Universelles en tant que plateformes uniques « pour faire un état des lieux des connaissances, pour anticiper les défis, pour favoriser un contexte de coopération... » A propos du thème retenu par le Japon pour sa candidature à l’Exposition Universelle 2025, le Secrétaire Général a alors indiqué : « Construire la société du futur, c’est concilier l’innovation technologique et les aspirations humaines de préservation de l’environnement, de sécurité, de justice et d’égalité. C’est concevoir - l’individu - le collectif - le global – et ce qui les unit. » 

Yoshihiro Seki, Ministre Délégué de l’Économie, du Commerce extérieur et de l’Industrie du Japon, a, quant à lui, présenté le thème de la candidature, et a indiqué que l’Exposition Universelle 2025 à Osaka constituerait « une plateforme contribuant à atteindre les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies dans trois domaines spécifiques : Sauver des vies, Inspirer des vies, Connecter des vies ».

Le legs des Expositions Universelles fut au cœur des discussions d’une table ronde, composée de représentants du monde économique, politique et médiatique. Un groupe de soutien de la jeunesse japonaise, WAKAZO, intervint ensuite, déclarant qu’il souhaitait créer son propre pavillon si l’Exposition Universelle avait lieu à Osaka, afin de présenter les idées de la jeune génération pour la société du futur et pour contribuer à atteindre les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies.

Table ronde menée par Miki Ebara, correspondante internationale en chef et directrice administrative de NHK World

Après une présentation générale du plan du site proposé, le Président de la Chambre de commerce et d’Industrie d’Osaka, Hiroshi Ozaki, fit un discours de clôture indiquant qu’Osaka serait « un lieu idéal pour organiser une Exposition Universelle pour concevoir une société durable pour le futur ». Le forum fut clos par des salutations de Toshiko Abe, Ministre d’État déléguée aux Affaires Étrangères du Japon, de Masayoshi Matsumoto, Président du Comité de l’Exposition Universelle du Japon 2025 et Président de la Fédération Économique du Kansai, ainsi que de Hirofumi Yoshimura, Vice-Président du Comité de l’Exposition Universelle du Japon 2025 et Maire d’Osaka.

A six semaines de l’élection du pays hôte de l’Exposition Universelle 2025, l’organisation de ces colloques permet aux États Membres du BIE d’échanger sur les thèmes proposés et les questions que chacun des projets soulève.

Le Japon est l’un des trois pays candidats à l’organisation de l’Exposition Universelle 2025, les deux autres candidats étant la Russie (Ekaterinburg) et l’Azerbaïdjan (Bakou). Les États Membres du BIE éliront le pays hôte de l’Exposition Universelle 2025 au cours de la 164e Assemblée Générale de l’Organisation le 23 novembre prochain.