La Russie, l’Azerbaïdjan et le Japon présentent leur projet de candidature à l’Exposition Universelle 2025

La Russie (Ekaterinburg), l’Azerbaïdjan (Bakou) et le Japon (Osaka) ont présenté leur projet d’Exposition Universelle 2025 lors de la 163e Assemblée Générale du Bureau International des Expositions (BIE) le 13 juin dernier.

Ces présentations eurent lieu au lendemain de l’approbation par l’Assemblée Générale de la viabilité des candidatures à l’Exposition Universelle, confirmant la poursuite du processus pour les trois candidats jusqu’à l’élection du pays hôte, au cours de la 164e Assemblée Générale du BIE, le 23 novembre prochain.

Ekaterinburg, Russie

La Russie fut le premier candidat à présenter son projet d’Exposition Universelle 2025 à Ekaterinburg. Cinq intervenants appelèrent les États Membres à les soutenir : Anton Siluanov, le Premier Vice Premier Ministre et Ministre des Finances de la Fédération Russe, Evgeny Kuyvashev, le Gouverneur de l’Oblast de Sverdlovsk, l’athlète olympique Angelika Timanina, la Directrice Générale du Comité de candidature Svetlana Sagaydak et le Président de l’Académie Russe de Sciences, Alexander Sergeev.

La délégation mit alors l’accent sur le soutien dont bénéficie le projet, avec notamment le Premier Vice Premier Ministre Siluanov indiquant : « pour la Russie, l’Expo 2025 est un projet d’importance capitale… qui a fait écho dans le cœur du peuple russe et est devenu un objectif unissant nos citoyens ». Dans un message vidéo, le Premier Ministre Dmitry Medvedev réaffirmait ce soutien, tout en exprimant sa confiance dans le fait que « l’Expo 2025 Ekaterinburg serait l’une des Expositions Universelles les plus exceptionnelles ». Un soutien venu de la Station Spatiale Internationale a également été transmis à l’Assemblée Générale par le biais d’un message vidéo adressé par les cosmonautes Sergei Prokopyev et Oleg Artemyev.

M. Kuyvashev a, pour sa part, souligné les capacités d’Ekaterinburg à accueillir l’événement qui aurait lieu sur un site de 555 ha. sur les rives du Verkh-Isetsky, et qui, après l’Exposition, serait transformé en « Ville Intelligente ». Cette « Ville Intelligente », répondant au thème proposé « Changer le Monde : Innovations et Meilleure Vie pour les Générations Futures » serait un espace au sein duquel développements innovants existants comme futurs pourraient être testés et être mis en œuvre.

Bakou, Azerbaïdjan

La Délégation de l’Azerbaïdjan fut conduite par Novruz Mammadov, Premier Ministre de la République d’Azerbaïdjan. Autour du Premier Ministre intervinrent ensuite le Ministre des Finances, Samir Sharifov, puis Maryam Gafar-zada, chargée du développement du sous-thème « Vitalité » au sein de la candidature puis Elchin Amirbayov, Adjoint à la Première Vice-Présidente de l’Azerbaïdjan et Chef de la Délégation du pays auprès du BIE.

Le Premier Ministre Mammadov a souligné l’importance du projet pour l’Azerbaïdjan, rappelant à l’Assemblée Générale que la candidature à l’Exposition Universelle 2025 était une priorité nationale et que son organisation constituerait « la réalisation de notre potentiel ». Cette affirmation fut renforcée par M. Sharifov, qui ajouta que « tous les aspects de notre vision et planification commencent et terminent avec le capital humain », soulignant ainsi le thème proposé : « Développement du Capital Humain, Construction d’un Avenir Meilleur ». Dr. Gafar-zada, quant à elle, articula sa présentation autour du thème, notant que les trois sous-thèmes - Talent, Vitalité et Réalisation – avaient été développés afin de répondre à six des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies.

Un survol du site proposé pour l’Expo 2025 Baku fut également permis par vidéo interposée, aux délégués de l’Assemblée Générale. En forme d’étoile à huit branches, le site couvrirait une superficie de 295 ha et serait composé de parcelles carrées, créant alors « des petites communautés formées de différents pays afin d’encourager l’interaction et la collaboration ». M. Amirbayov expliqua qu’après l’Exposition, le site serait transformé en un « nouveau grand parc urbain, rivalisant avec les Grandes Expositions du passé ».

Osaka, Japon

La candidature du Japon à l’Exposition Universelle 2025 fut présentée à l’Assemblée Générale par cinq intervenants ; Ayako Kawatake, étudiante en médecine et co-fondatrice du projet « inochi Gakusei », suivie du chercheur et Lauréat du prix Nobel de médecine Shinya Yamanaka, puis le Ministre de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie du Japon, Hiroshige Seko, le Président du Comité pour l’Exposition Universelle 2025 Japon, Sadayuki Sakakibara, ainsi que Tomomi Fukumoto, Directrice Exécutive de Suntory Holdings.

M. le Ministre Seko et M. Yamanaka, tous deux, rappelèrent leur propre expérience, alors qu’enfants il visitèrent l’Exposition 1970 Osaka, le Ministre parlant aux États Membres de « ce rêve commun… d’accueillir à nouveau une Exposition transformatrice dans notre ville natale ». Sur le thème « Concevoir la Société du Futur, Imaginer Notre Vie de Demain », l’Expo 2025 Osaka aurait pour objectif de réunir de nouvelles idées des quatre coins du monde, et de constituer un « Grand laboratoire […] mettant en lumière la beauté de i-no-chi (la vie)”, ajouta M. Yamanaka.

Ce projet serait mis en œuvre avec l’implication du monde économique, indiqua M. Sakikibara, informant les délégués que « le secteur privé devrait avoir un rôle actif dans la résolution des problèmes mondiaux ». Ces solutions seraient présentées au sein du site proposé de l’Exposition, sur l’île de Yumeshima, qui fut visionné sous la forme d’une vidéo dans laquelle des personnages Pokemon visitaient le site et dans laquelle le Premier Ministre du Japon, M Shinzo Abe réitéra le soutien national et local dont bénéficie le projet. M. Abe conclut en déclarant que l’Exposition ne s’adresserait pas seulement au Japon mais devrait « inspirer les enfants aux quatre coins du monde ».