Les quatre pays ayant déposé leur dossier de candidature à l’organisation de l'Exposition Universelle 2030 - l'Ukraine (pour Odesa), le Royaume d'Arabie saoudite (pour Riyad), la République de Corée (pour Busan) et l'Italie (pour Rome) - ont présenté leur projet lors la 171e Assemblée Générale du Bureau International des Expositions (BIE), qui s'est tenue à Paris les 28 et 29 novembre.

L’Ukraine

Le Chef adjoint de l'Administration régionale d'État d'Odesa, Roman Grygoryshyn, devant la 171e Assemblée Générale du Bureau International des Expositions (BIE)

Le projet de l'Ukraine pour l’organisation de l'Exposition Universelle 2030 à Odesa a été exposé par le Président de l'Ukraine, Volodymyr Zelenskyy, qui, dans une allocution vidéo, a indiqué qu'Odesa, « la ville de la diversité », serait la ville hôte idéale pour la première Exposition Universelle organisée en Europe de l'Est. Le thème proposé, « Renaissance. Technologie. Avenir. » a ensuite été décrit par Roman Grygoryshyn, Chef adjoint de l'Administration régionale d'État d'Odesa, et Jaanika Merilo, Conseillère auprès du vice-premier ministre - ministre de la Transformation numérique, qui ont indiqué aux États Membres leur « vision d’un avenir où toutes les nouvelles technologies serviront, aideront et éduqueront les gens ». L'architecte Manuela Gatto du cabinet d’architecture Zaha Hadid Architects a ensuite présenté le plan directeur proposé, où les pavillons seraient créés à partir de blocs modulaires pouvant être facilement démontables, transportables et redéployables après l’Exposition.

L’Arabie saoudite

Le ministre d'État aux Affaires étrangères de l’Arabie saoudite, S.E. Adel A. Al-Jubeir, devant la 171e Assemblée Générale du Bureau International des Expositions (BIE)

Le Directeur Général de la Commission royale pour la ville de Riyad, S.E. Fahd Al-Rasheed, a présenté la candidature à l’organisation à Riyad de l'Exposition Universelle 2030 sur le thème « L'ère du changement : Ensemble pour un avenir clairvoyant ». Le ministre des Communications et des Technologies de l'information, S.E. Abdullah Al-Swaha, a ensuite expliqué les fondements du thème proposé puis le ministre d'État aux Affaires étrangères, S.E. Adel A. Al-Jubeir, a informé les États Membres que l'Exposition Universelle 2030 à Riyad pourrait « léguer un puissant héritage : une preuve évidente et concrète qu'un avenir meilleur et durable est réalisable par toutes les nations et par tous les peuples ». Concluant la présentation, S.A. la Princesse Haifa Al-Mogrin, Déléguée permanente auprès de l'UNESCO, a souligné le fait que le Royaume se réjouit à la possibilité de « créer une Exposition Universelle 2030 capable de dessiner les contours d'un avenir nouveau, ambitieux et plus équitable ».

La République de Corée

Le Premier ministre de la République de Corée, Duck-soo Han, devant la 171e Assemblée Générale du Bureau International des Expositions (BIE)

Pour la présentation du projet de la République de Corée à l’organisation de l'Exposition Universelle 2030 à Busan, une vidéo mettait en scène les ambassadeurs honoraires de la candidature, le groupe de K-Pop BTS, dont les membres appelaient à « travailler ensemble et agir ensemble pour faire face à nos défis communs ». Le thème proposé, « Transformer notre monde, Naviguer vers un avenir meilleur », a ensuite été décliné par la professeure de sciences du climat, June-yi Lee, tandis que la femme d'affaires Sung-un Chang et l'ambassadrice de la jeunesse Asia Campbell ont expliqué l'ambition de faire de l’Exposition « une plateforme de changement ». Le dernier orateur fut le Premier ministre de la République de Corée, Duck-soo Han, qui a annoncé le lancement du programme de partenariat, l’«Initiative de Busan», et a déclaré que l'Exposition Universelle 2030 à Busan présenterait « un nouveau genre d'Exposition , une plateforme durable ouverte à toute l'humanité permettant de résoudre ensemble nos problèmes communs ».

L’Italie

Le Maire de Rome, Roberto Gualtieri, devant la 171e Assemblée Générale du Bureau International des Expositions (BIE)

Le projet de l'Italie à l’organisation de l'Exposition Universelle 2030 à Rome a été présenté par Rebecca Bianchi, danseuse étoile du Teatro dell'Opera de Rome, qui a souligné que, tout comme la culture, l'art et la beauté, le thème proposé - « Personnes et territoires : Régénération, Inclusion et Innovation » - vise à unir. L’enthousiasme pour la candidature a été souligné par une jeune fille de 8 ans, Elisa Pasquini puis, dans un message vidéo, par l'ancienne ministre des Affaires étrangères de l'Argentine, Susan Malcorra. Le concept fut alors présenté aux États membres par l'architecte Matteo Gatto. Dans une allocution vidéo, Antonio Tajani, ministre des Affaires étrangères, a ensuite réitéré le soutien du gouvernement au projet. Concluant la présentation, le Maire de Rome, Roberto Gualtieri, a déclaré que l'Exposition Universelle 2030 à Rome serait « constituée de valeurs partagées sur lesquelles construire un avenir de paix, de prospérité et de fraternité. »

Les quatre candidats ayant déposé leur dossier de candidature le 7 septembre dernier, le BIE organisera des Missions d'Enquête dans chaque pays candidat début 2023 afin d'évaluer la faisabilité et la viabilité des projets. À l’issue de la phase d’évaluation des projets, les États Membres du BIE éliront le pays hôte de l’Exposition Universelle 2030 au cours de la 173e session de l’Assemblée Générale de l’Organisation prévue en novembre 2023.